Conseil du mois : Avant de commencer la fête !

L’été arrive et vous avez envie de célébrer la fin des partiels ou des concours, le début des « grandes » vacances… Rien de plus légitime ! A condition de régler à l’avance quelques petits préparatifs pour ne pas gâter l’ambiance et réussir pleinement la fête.

Avant de commencer la fête

Une règle d’or : Mieux vaut organiser son retour de soirée… avant même de partir.
Et pour rentrer, vous avez l’embarras du choix ! Parmi ces bonnes solutions, il y a forcément la vôtre :
– prendre les transports en commun
– réserver un taxi ou un VTC
– désigner un « Sam, capitaine de soirée » qui fera du covoiturage et qui optera pour des boissons et cocktails sans alcool pendant la soirée. Pourquoi pas vous ?
– dormir sur place.

N’hésitez pas à encourager vos amis à en faire autant et à choisir leur solution de retour !

L’alcool, nocif pour la conduite ? Oui

L’alcool a un effet paradoxal. Il est désinhibant et euphorisant, suscitant une sensation de toute-puissance. Et dans le même temps, il affecte la motricité, l’élocution, l’équilibre, les réflexes…
C’est précisément là que se situe le danger ! Alcoolisé, le conducteur se sent sûr de lui, prend des risques, transgresse les interdits alors que ses facultés sont amoindries et sa vigilance émoussée.

L’alcool est incompatible avec la conduite notamment parce qu’il :
– altère la vision et réduit le champ visuel
– allonge le temps de réaction
– brouille l’évaluation des distances
– affecte la vigilance et la perception du danger
– diminue les réflexes et la résistance à la fatigue,…

Ne prenez pas le risque de perdre votre permis !

Pour les titulaires d’un permis probatoire (*), le seuil légal du taux d’alcool est de 0,2 g d’alcool par litre de sang, ce qui correspond à 0,1 mg/l dans l’air expiré lorsque l’alcoolémie est mesuré grâce à un éthylotest électronique ou un éthylomètre.

Dans la pratique, 0,2 g/l dans le sang équivaut à… ne pas boire d’alcool.
Car consommer un seul verre d’une boisson alcoolisée peut suffire à dépasser ce seuil. Et en infraction, les conducteurs novices peuvent perdre les 6 points de leur permis probatoire ! Et donc se voir privés de conduite en attendant de réussir à nouveau l’examen…